Et si plus personne ne se fait vacciner ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

De nombreuses maladies qui ont disparu en France ou qui sont devenues très rares continuent d’exister dans d’autres régions du monde, où la vaccination n’est pas mise en œuvre de manière suffisante. Si l’on arrêtait la vaccination en France, ces maladies reviendraient. Par exemple, les décès par diphtérie survenus chez deux enfants non vaccinés, l’un en Espagne en 2015, l’autre en Belgique en 2016, ou encore la survenue d’un cas de tétanos chez un enfant français, confirment la nécessité de maintenir une couverture vaccinale élevée même pour des maladies que la vaccination a fait disparaître sur notre territoire.

Sur le même sujet :
Pourquoi se faire vacciner contre certaines maladies qui ont presque disparu de France ?