Pourquoi se faire vacciner contre certaines maladies qui ont presque disparu de France ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

La vaccination contre certaines maladies qui ont presque disparu en France doit se poursuivre pour plusieurs raisons :

  • La plupart des microbes à l’origine de ces maladies existent toujours et restent un danger pour les personnes non protégées par la vaccination. Chaque année en France, on compte encore des cas de tétanos chez des personnes non vaccinées ou qui n’ont pas eu de rappel de leur vaccination. Concernant les maladies contagieuses, on sait que la présence de quelques cas peut déclencher une épidémie si la majorité de la population n’est pas protégée.
  • La vaccination de la collectivité protège aussi en partie les personnes non vaccinées et diminue le risque d’épidémie.
  • Certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales (allergie, maladie rendant la vaccination risquée, etc.) ou physiologiques (jeune âge, grossesse). Il est donc indispensable que leur entourage soit immunisé contre certaines maladies afin qu’il ne les leur transmette pas.
  • Beaucoup de maladies évitables par la vaccination sont encore présentes dans d’autres parties du monde, comme la poliomyélite ou la diphtérie dans certains pays d’Afrique et d’Asie. Les voyageurs peuvent donc les contracter et les transmettre, à leur retour, aux personnes qui ne sont pas protégées par la vaccination.
drapeau francais

Sur le même sujet :

Une bonne hygiène de vie ne suffit-elle pas à protéger contre les maladies ?
Quels vaccins faire pour voyager à l’étranger ?

Pour en savoir plus :

Voir la réponse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’idée fausse n°4 : "Les maladies évitables par la vaccination sont quasiment éradiquées de mon pays, aussi il n'y a pas de raison de se faire vacciner."