Vaccins et système immunitaire

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Mis à jour le

Comment les vaccins agissent-ils sur le système immunitaire ?

Lorsqu’un microbe (virus, bactérie, parasite…) pénètre dans l’organisme, le système immunitaire détecte la présence de composants étrangers à l’organisme que l’on appelle antigènes. Notre système de défense reconnaît les antigènes comme intrus et cherche donc à les éliminer, en fabriquant des anticorps. Dans certains cas, le microbe pathogène peut déclencher une maladie grave car la production d’anticorps protecteurs nécessite du temps.

Quel est l’effet d’un vaccin ?
Un vaccin contient des microbes tués ou des fragments de microbes rendus inoffensifs, donc incapables de provoquer la maladie. Le vaccin se comporte comme un antigène et entraîne la production d’anticorps qui vont persister de nombreuses années dans notre corps. Si le vrai microbe se présente, il sera détruit par les anticorps produits au moment de la vaccination et la maladie sera évitée.

La quantité d’anticorps produits grâce au vaccin peut diminuer au cours du temps, c’est pourquoi des injections de rappel sont nécessaires.

Mis à jour le

Peut-on quand même contracter une maladie quand on a été vacciné ?

Il peut arriver de tomber malade tout en étant vacciné. La probabilité d’un tel événement dépend du vaccin et, pour certains d’entre eux, des caractéristiques individuelles des personnes vaccinées.

Pour certains vaccins, l’efficacité est presque de 100% et les échecs de la vaccination sont pratiquement inexistants : c’est le cas, par exemple, de la vaccination contre la diphtérie ou le tétanos.

Pour d’autres vaccins, l’efficacité peut être diminuée : c’est le cas, par exemple, du vaccin contre la grippe, qui n’est pas toujours totalement adapté aux souches du virus qui circulent en raison notamment de la difficulté de prédire avec certitude au moment de la fabrication du vaccin quels virus circuleront pendant l’hiver. Toutefois, lorsqu’une maladie survient chez une personne vaccinée, elle est souvent moins grave.

Enfin, certains vaccins ne confèrent pas une immunité permanente et la protection finit par disparaître. Pour de tels vaccins, le calendrier vaccinal prévoit des rappels tout au long de la vie.

Mis à jour le

Quel est le lien entre vaccination et protection naturelle ?

Un vaccin contre une infection agit pratiquement de la même manière sur le système immunitaire que l’infection elle-même. Le vaccin a pour effet de stimuler la production d’anticorps spécifiques contre le virus ou la bactérie responsable de la maladie, ce qui nous protège si notre corps rencontre par la suite ce microbe.

Chaque vaccin renforce donc les défenses immunitaires contre les infections qu’il cible. Les vaccins ne protègent que des maladies pour lesquelles on est vacciné.

La protection naturelle contre les agents extérieurs (allergènes, poussières, germes pour lesquels il n’existe pas de vaccin, etc.) n’est pas modifiée par les vaccinations. Se faire vacciner contre les maladies recommandées dans le calendrier des vaccinations ne diminue donc en rien la force et les capacités de protection de notre système immunitaire.