Est-il possible de faire plusieurs vaccins en même temps ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

Il est tout à fait possible de faire certains vaccins en même temps, au cours d’une même consultation.

Des études scientifiques rigoureuses ont montré que l’administration de plusieurs vaccins en même temps (vaccins co-administrés) n’est absolument pas dangereuse pour le système immunitaire et ne compromet pas l’efficacité des vaccins.

Ensemble de flacons

Un calendrier vaccinal facilité

Les possibilités d’administrations simultanées sont précisées pour chaque vaccin dans les recommandations vaccinales. Le professionnel de santé qui vous vaccine sait quels sont les vaccins qu’il peut administrer au même moment.

Faire plusieurs vaccins en même temps facilite la tenue à jour des vaccinations et diminue le nombre de consultations.

Il ne faut pas confondre vaccins combinés (plusieurs principes actifs dans une même seringue) et vaccins co-administrés (vaccins différents administrés au cours d’une même séance et à la même personne, mais à un autre point d’injection).

Exemple de vaccin combinés : le vaccin hexavalent qui permet de vacciner à la fois contre le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, la coqueluche, les méningites à Haemophilus influenzae b et l’hépatite B.

Exemple de vaccins co-administrés : la vaccination contre les méningites à méningocoques que l’on peut faire avec la première dose de vaccin ROR (à 12 mois) ou la vaccination contre les infections à Papillomavirus humains (HPV), qui peut être réalisée en même temps qu’un vaccin contre l’hépatite B.

Associations de vaccins chez les voyageurs

Avant un départ à l’étranger, il est fréquent de faire plusieurs vaccins en même temps : par exemple, le vaccin contre la fièvre jaune peut être co-administré avec le vaccin contre les méningites à méningocoques.

Pour en savoir plus :
Voir la réponse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’idée fausse n°6 : "Donner à un enfant plus d'un vaccin à la fois peut augmenter le risque d'effets secondaires néfastes, et surcharger son système immunitaire."