Les vaccins sont-ils remboursés ?

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

La prise en charge de la vaccination par l’assurance maladie (Sécurité sociale) varie en fonction du vaccin, du professionnel de santé que vous consultez ou du lieu dans lequel la vaccination est réalisée.

La prise en charge de la vaccination

Si la vaccination est réalisée par un médecin ou une sage-femme en libéral ou en centre de santé, la consultation ou l’acte de vaccination est pris en charge par l’assurance maladie à 70% selon le tarif en vigueur.

Si la vaccination est réalisée par un infirmier sur prescription médicale, elle est prise en charge à 60%. Le montant restant est généralement remboursé par les complémentaires santé (mutuelles).

L'injection du vaccin peut être prise en charge à 100% pour les personnes atteintes de certaines affections de longue durée (ALD) et pour les femmes enceintes à partir du 1er jour du 6e mois de grossesse.

Les vaccinations réalisées en PMI (pour les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes) et en centres de vaccination sont gratuites.

Signe euro

La prise en charge des vaccins

Les vaccins obligatoires et recommandés dans le calendrier vaccinal pour la population générale

Les vaccins du calendrier vaccinal général protégeant contre les maladies suivantes sont remboursés à 65% sur prescription médicale : coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, tuberculose, varicelle, hépatite B, méningites à Haemophilus influenzae b, infections à Papillomavirus humains (HPV), méningites, pneumonies et septicémies à pneumocoque, méningites et septicémies à méningocoque, rougeole, oreillons, rubéole (ROR) (liste fixée par arrêté ministériel).

Certains vaccins sont pris en charge à 65% uniquement pour certaines personnes, par exemple le vaccin contre l'hépatite A pour les patients atteints de mucoviscidose ou de maladie du foie chronique ou encore le vaccin contre la varicelle pour les adolescents de 12 à 18 ans.

Le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est pris en charge à 100% par l’assurance maladie pour les enfants et adolescents jusqu’à 17 ans inclus (à 65% ensuite).

Le vaccin contre la grippe saisonnière est pris en charge à 100% pour les personnes de 65 ans et plus et les personnes souffrant de certaines maladies chroniques (non remboursé pour les autres personnes).

Dans les PMI (pour les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes) et dans les centres de vaccination, les vaccinations obligatoires et recommandées dans le calendrier des vaccinations sont gratuites (vaccin et injection).

Les vaccins pour les voyageurs

Les vaccins réservés en priorité aux voyageurs (par exemple, contre l’encéphalite japonaise, la fièvre typhoïde, la fièvre jaune*…) ne sont pas remboursés par l’assurance maladie. Vous pouvez comparer les prix pratiqués par les centres de vaccinations internationales. Certains organismes complémentaires proposent des formules qui intègrent la prise en charge de ces vaccins.

* le vaccin contre la fièvre jaune est pris en charge par l’assurance maladie en Guyane

Les vaccins des professionnels de santé exerçant en libéral

Les vaccins et leur injection sont pris en charge dans les mêmes conditions que pour la population générale.

L’assurance maladie prend en charge à 100% le vaccin contre la grippe saisonnière de certains professionnels libéraux en contact avec des sujets à risque de grippe sévère (médecins généralistes, gynécologues, pédiatres, sages-femmes, infirmiers, kinésithérapeutes, pharmaciens titulaires d’officine, chirurgiens-dentistes). L’injection est prise en charge dans les conditions habituelles.

Les vaccins obligatoires et recommandés des professionnels de santé salariés

Les vaccins et leur injection sont pris en charge par leur employeur.

Sur le même sujet :
La fixation du prix et du taux de remboursement