Déficits immunitaires congénitaux

Partager sur

Envoyer par email

Séparez les adresses par des virgules

Publié le

Les déficits immunitaires congénitaux sont des insuffisances du système immunitaire présentes dès la naissance. Ils sont responsables d’infections, parfois dès le début de la vie, qui, dans les formes graves, peuvent conduire au décès avant l’âge de 1 an. Ces déficits sont rares, de l’ordre d’1 cas pour 5 000 dans la population. Il peut exister des antécédents familiaux.

Chez les patients atteints d’un déficit immunitaire congénital, la vaccination peut être un moyen précieux d’éviter des infections. La vaccination est en général décidée par un spécialiste en fonction du type de déficit immunitaire et des traitements en cours.

En règle générale :

Chez l’enfant

Compte tenu de la diversité des situations, il est conseillé de se rapprocher du médecin spécialiste prenant en charge l’enfant.

Pour l’entourage

Il est important que les personnes de l’entourage proche d’un patient (enfant ou adulte) présentant un déficit immunitaire congénital soient à jour de leurs vaccins, en particulier contre la grippe et la varicelle si besoin, afin de ne pas lui transmettre ces infections.